Gordan NIKOLITCH

Gordan Nikolitch étudie le violon avec le grand violoniste et chef d’orchestre, Jean-Jacques Kantorow et obtient son diplôme d’enseignement et de soliste à la Musik Akademie de Bâle en 1990.

Pendant cette période, il approfondit son intérêt pour les musiques baroque et contemporaine et travaille avec James Levin, Witold Lutoslawski et György Kurtag. Il gagne de nombreux prix internationaux dont les prix Tibor Varga, Nicolo Paganini, Citta de Brescia et Vaclaw Huml.

Après avoir été premier violon solo de l’Orchestre de Chambre d’Auvergne, puis de l’Orchestre de Chambre de Lausanne, du Chamber Orchestra of Europe et du London Symphony Orchestra. Gordan Nikolitch dirige régulièrement du pupitre les plus grands orchestres internationaux. Depuis 2004, il est directeur musical du Nederlands Kamerorkest, ainsi que chef principal invité de la Manchester Camerata et chef principal de l’Orchestre de Chambre St George de Belgrade. Il consacre également une grande partie de son temps au développement de Bandart, orchestre international établi en Espagne.

Il est « Prince Consort Professor » au Royal College of Music pour les ensembles de cordes et Professeur à la Hogeschool voor de Runsten de Rotterdam.

Gordan Nikolitch est également très attaché à la musique de chambre et se produit dans de nombreux festivals.

En tant que soliste, il joue avec les plus grands orchestres internationaux, notamment le London Symphony Orchestra sous la direction de Sir Colin Davis et de Bernard Haitink. En 2003, il crée le concerto pour violon « Deep But Dazzling Darkness » de James Macmillan, sous la direction de celui-ci, avec le London Symphony Orchestra.

Gordan Nikolitch a enregistré de nombreux disques, dont un consacré à Vivaldi avec Ian Willem de Vriend et Combattimento Consort Amsterdam chez Challenge Classics, sacré disque du mois en Hollande et un consacré à Bach, qui gagne l’écoute comparative de la DRS3-la radio culturelle suisse. Avec le Nederlands Kamerorkest : Bartok (Divertimento), Britten (Frank Bridge Variations), Hartmann (Concerto funèbre pour violon et orchestre), la Symphonie Concertante de Mozart avec Julia Fischer sous la direction de J. Kreizberg ainsi que la Symphonie Concertante, la Symphonie n°100, l’ouverture « l’isola desabitata » et la Sérénade Haffner de Haydn (Pentatone).

Gordan Nikolitch joue sur un violon de Guiseppe Guarneri Filius d’Andrea.

Discographie

Médias