Kit ARMSTRONG

Site internet

« …l’interprétation de Kit Armstrong frappe par sa hauteur de vue. Un disque en tout point atypique. » - Classica

« La rencontre de Renaud Capuçon avec Kit Armstrong – dont la manière de jouer du Mozart se situe dans la lignée d’un Alfred Brendel avec qui le jeune pianiste a justement étudié – donne l’impression d’une rencontre d’égal à égal. » Seen and Heard International

"Un pianiste qui a tout pour être célèbre" - Le Nouvel Obs

Né en 1992, Kit Armstrong est l’un des pianistes les plus doués de sa génération dans le domaine de la musique classique contemporaine. Ce jeune artiste est également un compositeur, extrêmement doué en mathématiques, en sciences et en langues étrangères. À l’âge de 5 ans, il commence des études de composition et de piano. Deux ans plus tard, il est étudiant à plein temps en musique et en science. Depuis 2005, il étudie régulièrement avec Alfred Brendel qui a une grande influence sur son parcours. Cette relation particulière entre les deux artistes a d’ailleurs été présentée dans le documentaire Piano Stool on Fire réalisé par Mark Kidel.  En 2012, il valide un master en mathématiques fondamentales à l’université Pierre et Marie Curie de Paris VI.

Tout en poursuivant ses études, Kit donne des récitals et se produit en soliste avec de nombreux orchestres, notamment à Leipzig et à Tokyo dans le concerto en ré mineur de Bach avec le Leipzig Gewandhaus dirigé par Riccardo Chailly en 2009. En 2010, il est de nouveau invité par cet orchestre et Riccardo Chailly pour jouer le concerto de Schumann. En 2010, il se produit également avec l’Orchestre Symphonique WDR de Cologne, l’Orchestre de Chambre de Bâle, l’Orchestre Gulbenkian de Lisbonne et l’Orchestre de Chambre de Zurich et donne des récitals à Vienne, Verbier, Baden-Baden, Dortmund, Düsseldorf et Munich. Depuis, il s’est produit en récital notamment au Concertgebouw d’Amsterdam, au Wigmore Hall de Londres, à  la philharmonie de Berlin, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, à la Fondation Louis Vuitton à Paris ou encore au Festival de Pâques.

En 2010, Kit Armstrong reçoit le prix « Leonard Bernstein » du Festival Schleswig-Holstein. À cette occasion, il joue le Concerto n°3 de Beethoven avec le NDR Sinfonieorchester Hamburg dirigé par Manfred Honeck.

Le répertoire de Kit Armstrong est très large et comprend notamment les 48 préludes et fugues de Bach, les 18 Sonates de Mozart, 15 Sonates de Beethoven, ainsi que des œuvres de Haydn, Schubert, Chopin, Schumann, Liszt, Brahms, Debussy, Ravel, Bartók et Ligeti. Son répertoire de concerto comprend des œuvres de Bach, Mozart, Beethoven, Mendelssohn, Chopin, Schumann, et Bartók.

En tant que compositeur, Kit a écrit de nombreuses œuvres dans différents styles. Parmi ses nombreuses récompenses, il reçoit le Morton Gould Young Composer Award cinq années de suite. En 2007, Struwwelpeter, une suite pour alto et piano, remporte le prestigieux Prix Charlotte V. Bergen. À l’âge de sept ans, il compose Celebration, une symphonie dont la première est donnée par le Pacific Symphony Orchestra. Il a reçu récemment plusieurs commandes, notamment un quatuor à cordes pour le Quatuor Szymanowski au Gewandhaus Leipzig, une ouverture symphonique pour l’orchestre du Musikkollegium Winterthur dirigé par Douglas Boyd et un concerto pour clarinette et orchestre pour Paul Meyer et l’Orchestre de Chambre de Zurich, commandé par le Verein Frankfurter Bachkonzerte. En 2012, il a eu l’occasion d’enregistrer un CD pour le label Genuin, avec le violoniste Andrej Bielow et le violoncelliste Adrian Brendel, et dans lequel on retrouve une de ses compositions. Fin 2013, il enregistre son premier album chez Sony (Bach/ Ligeti/ Armstrong). Son deuxième album chez Sony sort le 6 Novembre 2015, avec un programme consacré à Liszt. Le disque reçoit un très bel accueil de la critique.

Le 3 juin 2014, Kit Armstrong donne le concert d’ouverture de la résidence d’artiste en l’église St Thérèse d’Hirson, dont il est à l’initiative. L’église a entièrement été rénovée par Kit Armstrong, et il espère en faire un haut lieu de la culture en organisant le plus de concerts possibles et en invitant des artistes soucieux du rayonnement de la musique.